MARIA DOLORES y Habibi Starlight

Récit musical et ubuesque à travers l’Orient

Maria Dolores, chant et récit
Gwen Aduh,
mise en scène (cf. Les Faux British, La Taverne de Munchausen, Cie des Femmes à Barbe)

Avec
Lakhdar Hanou
, oud, chant, séduction éphémère
Sofiane Saidi , machines, chant, Number One du Raï Sentimental
Mounaim Rabahi, percussions, chant, voyance, divination
Djerome Vaccari, piano, art du silence

Un répertoire original plus imbibé qu’un loukoum, véritable hymne au sable et au narguilé, une odyssée épique et pimentée.

Au son du oud, des percussions et du piano, Maria Dolores joue et chante des chansons détournées et un répertoire oriental enrichi de reprises rares de Fairuz
(« Saalouni Naas »), Abdel Halim Hafez (« Ahwak »), Connie Francis (« Siboney ») ou Pierre Notte (« La chanson de Madame »).

Le spectacle raconte l’épopée romanesque de Maria Dolores  à travers l’Orient, ou plutôt sa fuite désespérée : un délire mythomane qui pose la « douloureuse Dolores » en véritable  « Don Quichotte » version féminine. Elle nous emmène en excursion autour de la Méditerranée, de Marseille à Alger, du Sahara à l’Égypte, de la Palestine à la Turquie…

LE PARISIEN « Une performance scénique et musicale, un personnage inoubliable. »

24H WEEK-END (SUISSE) « Un spectacle hallucinogène.»

LE CLOU DANS LA PLANCHE  « Hilarante, séduisante et profondément humaine (…)
Une voix envoûtante.»

 

Share